PAROLES DE CMM: Quand "Touche pas à mon poste" se transforme en "Touche pas à mon buzz"

mercredi 17 juin 2015

Quand "Touche pas à mon poste" se transforme en "Touche pas à mon buzz"

Vous le savez, Touche pas à mon poste ! également connu sous l'acronyme "TPMP" est une émission de télévision française produite par H2O Productions et diffusée sur D8.
A l'origine, Touche pas à mon poste ! était diffusé le jeudi en seconde partie de soirée sur France 4 vers 22h40 (puis rediffusé les trois jours suivants) dès le 1er avril 2010. Puis elle fut transférée sur D8 à partir d'octobre 2012.
Du lundi au jeudi, l'émission est présentée en direct par Cyril Hanouna à 18h45, et par Julien Courbet le vendredi à la même heure, l'émission étant pré-enregistrée.
Le talk-show compte pour le moment six saisons, dont trois sur D8.
Ce qui semble dorénavant moins évident, c'est que cette émission est supposée être consacrée à l'actualité de la télévision et des médias. Le principe de cette dernière est le suivant : voir ou revoir les images marquantes de la semaine écoulée, dans un rythme soutenu et qui se veut bon enfant. Cyril Hanouna et son équipe de chroniqueurs proposent, en plus des images qu'il ne fallait pas louper cette semaine, de débattre sur les émissions nouvelles et/ou polémiques, dans des rubriques comme le Je zappe, je mate ou le Vu/pas vu à la télé. On retrouve également depuis peu le Coup de coeur/Coup de gueule relayé un ou deux chroniqueurs autour de la table (le plus souvent Enora Malagré et Gilles Verdez se chargeant du "coup de gueule").À chaque émission, deux ou trois invités parlent de leur actualité et de la télévision qu'ils regardent, viennent pour faire leur promotion, l'occasion pour eux de relever parfois des défis sur le plateau.

Si l'émission connaît de beaux jours, et s'offre une large audience, la question que je me pose c'est : ne va-t-elle pas finir par s'essouffler ? Qu'on se le dise : avec TPMP, on ne sait plus où donner de la tête. Cette émission, c'est un grand fouillis de tout et surtout de n'importe quoi. Cyril Hanouna mène D8 à la baguette, n'en fait qu'à sa tête. La chaîne exauce tous ses caprices, tant que l'animateur rapporte de l'audience. Mais cette audience ne reposerait-elle pas uniquement sur une quête absolue du buzz ? Plusieurs choses me dérangent, et ces pour les raisons qui vont suivre que je ne suis malheureusement plus cette émission, que j'affectionnais bien plus à ses débuts. 

Tout d'abord, le trop grand nombre de pseudo-chroniqueurs me dérangent. Je dis "pseudo", car ces gens n'ont aucun rôle attitré au sein de l'émission, à part peut-être Thierry Moreau (travaillant également pour Télé 7 Jours) qui nous étaye chaque jour les audiences télé. Même Gilles Verdez pourtant co-auteur de nombreux ouvrages portant sur le football, ou encore Christophe Carrière spécialiste du septième art ne mettent pas à l'oeuvre leurs aptitudes. Tout comme les autres, ils ne sont là que pour remplir la table. On se retrouverait presque dans un conte de Grimm, Blanche-Neige et les Sept Nains : on a la jolie fille (Enora Malagré), le séducteur (Jean-Michel Maire), le rigolo de la bande (Jean-Luc Lemoine), la grande-gueule (Gilles Verdez ou "le pigeon"), la bonne poire (Isabelle Morini-Bosc), le "lourdeau" (Thierry Moreau), la gentille (Valérie Benaïm)...
Etre payés à faire les guignols, critiquer sans ménagement leurs confrères, et relever des défis avec des boulettes de viande dans les mains, on ne peut pas dire que leur job soit difficile. Il me semble d'ailleurs osé que ces derniers puissent se prétendre "chroniqueurs". Cette année, Cyril Hanouna, le "Pôle Emploi des effacés du paysage audiovisuel", a fait fort niveau embauches : Nabilla Benattia, La Fouine, Issa Doumbia, Caroline Ithurbide, Nathalie Marquay-Pernaut et j'en passe. Les chroniqueurs tournent comme dans un moulin dans cette émission. Qu'ont-ils apporté de plus à l'émission ? Pas plus que du décor agrémenté de buzz.


Ensuite, les primes time à répétition me gênent tout autant. La quotidienne de Touche Pas à Mon Poste étant déjà omniprésente toute la semaine (et les émissions s'éternisant de plus en plus sous le bon vouloir de Monsieur Hanouna), D8 pousse le bouchon un peu trop loin en nous proposant des primes presque tous les mois, basés sur des thèmes ridicules leur servant d'excuse pour alimenter l'audience de la chaîne. Surtout que c'est toujours la même chose : les "chroniqueurs" relèvent des défis plus ridicules les uns que les autres, et ce tout le long de l'émission, ne craignant pas d'entacher leur réputation. Cyril Hanouna jouit de son statut de boss pour les manipuler comme des marionnettes, tel un gosse avec ses jouets.
Enfin, venons-en au moment le plus gênant de l'émission : celui où Cyril Hanouna reçoit des invités de renommée internationale. On l'aura compris, il n'était pas très scolaire, et est loin de maîtriser l'anglais. L'élève Ducobu du PAF interpelle ses invités de manière impolie, sans gêne, avec un franglais plus que pitoyable (cf Vanessa Hudgens, Nicole Scherzinger, Lenny Kravitz etc). Ces derniers étant là pour faire leur promotion feindront l'amusement, mais on sent à chaque fois qu'ils ne sont pas à l'aise face à celui qui amuse la galerie mieux que quiconque. Je pense que Cyril Hanouna se sentant privilégié et surtout à l’abri, abuse de son pouvoir et se permet d'adopter un comportement que ses collègues sur les autres chaînes ne pourraient imiter.
Le mentor de l'émission en fait trop : hypocrite, il veut nous faire croire qu'il est proche de ses invités, avec des embrassades exagérées, des "on les embrasse" à répétition. Certes il se veut également proche de son public, mais rien ne l'oblige à faire des promesses qu'il ne tiendra pas, comme offrir des pizzas ou une part de son salaire aux "fanzouzes" comme il les appelle.

En bref, lassée de Touche Pas à Mon Poste, je préfère brancher ma télévision sur des émissions qui m'apporteront autre chose du divertissement chaotique, et de réelles informations médiatiques. Et je ne peux que comprendre le départ de Gérard Louvin...
                                                                                 
paroles de MELISSA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire