PAROLES DE CMM: Laurence Boccolini, l'arrogance à la française du PAF ?

lundi 9 février 2015

Laurence Boccolini, l'arrogance à la française du PAF ?


Vous connaissez sans aucun doute ce personnage atypique, animatrice phare du Maillon Faible entre 2001 et 2007 : Laurence Boccolini. On peut d'ailleurs sans doute affirmer qu'elle tient sa réputation de cette émission, qui l'a propulsé au sommet de sa gloire.
Elle anime maintenant sur TF1 Money Drop depuis le 1er août 2011, et c'est un véritable succès.
D'abord animatrice radio, sa carrière débute sur RTY au début des années 1980. En 1987, elle rejoint Europe 1 où elle est tour à tour meneuse de jeux et animatrice durant la saison 1987/1988. La vague médiatique la propulsa dans le paysage audiovisuel, où elle entra durant les années 1990.
De 2003 à 2008, elle est aussi l'héroïne récurrente d'une série diffusée sur TF1 appelée Mademoiselle Joubert (elle est aussi la scénariste et chante le générique de la série).
Mais ce que le public retient du parcours télévisuel de Laurence, ce sont les émissions le Maillon Faible et Money Drop qu'elle anime sobrement, de manière presque "froide". Pourtant, ce rôle d'animatrice arrogante et autoritaire plaît, et séduit une large audience. Mais qui se cache donc derrière ce personnage ? Nous allons tenter de briser la glace.

Dans l'interview de Laurence Boccolini accordée à Daphné Bürki pour Le Tube, nous découvrons une toute autre personne que celle qui nous est présentée à la télévision (retrouvez l'interview ici, à 7:27 minutes). Sensible, émue, mise à nue, on nous expose les failles de cette grande animatrice. Souvent sujette aux critiques, il ne fut pas aisé pour Laurence Boccolini de s’accommoder au monde parfois cruel de la télévision. En effet, les animateurs se doivent en général d'être "impeccables" : beau sourire, peau parfaite, corps de rêve etc. Une animatrice ronde s'expose forcément aux remarques, rompant avec le profil traditionnel de l'animateur. C'est sûrement pour cette raison que Laurence s'est créée cette carapace en jouant la carte de la froideur et de l'arrogance, et en imposant une certaine distance avec les personnes qu'elle reçoit sur son plateau. Laurence dit parfois regretter la radio, son premier choix de carrière de cœur, où elle se sentait plus libre, moins "sous le feu des projecteurs", face aux jugements de tout un chacun. Or, au fil du temps Laurence Boccolini a su s'imposer comme une animatrice clé du PAF, et sait réunir de nombreux téléspectateurs tous les soirs sur TF1 avec Money Drop. Le 28 décembre 2014, TF1 programmait le prime de Money Drop. Un pari risqué me direz-vous, mais un pari réussi puisqu'il a réuni 5 292 000 téléspectateurs et a fait 24.4% de part de marché.
Laurence Boccolini sait parfaitement tenir les rennes d'une émission, et manie dorénavant avec aisance le rôle d'animatrice télé qui lui fut si difficile d'accepter. Elle exerce ce métier comme elle l'entend, à sa sauce, et celle-ci prend puisque le public semble charmé.

Qu'on l'aime ou qu'on la déteste, Laurence Boccolini n'a pas encore dit son dernier mot, et a encore de beaux jours télévisuels devant elle.

                                                                                                                                    
paroles de MELISSA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire