PAROLES DE CMM: Une trilogie hors du commun : Cinquante Nuances de Grey

samedi 8 novembre 2014

Une trilogie hors du commun : Cinquante Nuances de Grey



         Cinquante Nuances de Grey est une trilogie de type romance érotique écrite par E.L James, qui fut d'abord connue via le site internet de l'auteur, puis sur le site internet "The Writers' Coffee Shop" qui le propose à l'impression à la demande en mai 2011.  Le titre anglais original est à double sens : "Grey" faisant à la fois référence à l'un des deux héros et à la couleur grise, et "Shade", traduit en français par le terme neutre "nuances", peut aussi bien avoir la connotation plus sombre "d'ombre".
On peut sans doute affirmer que cette trilogie romantique est complètement addictive, obsédante voire libératrice.

L'histoire se déroule à Seattle, et va retracer la tumultueuse relation entre Anastasia Steele, jeune diplômée en littérature, et Christian Grey, richissime homme d'affaires. Tout au long de ces trois tomes, nous pouvons suivre l'évolution de nos protagonistes : Christian Grey, un homme qui, en apparence, a tout pour être heureux mais qui se trouve être un personnage torturé, déstabilisant, avec de lourds secrets et un passé sombre, et Anastasia Steele, naïve, novice dans le domaine sexuel qui va apprendre à tester, dépasser ses limites afin d'entrer dans l'univers étrange de son cher et tendre.

Même si l'ensemble des livres contiennent des scènes érotiques plutôt explicites impliquant du sadisme et du masochisme, il ne faut cependant pas catégoriser cette trilogie comme étant
"pornographique". L'écriture reste très esthétique ; on n'entre pas dans le dérangeant ni dans le vulgaire.

Les raisons qui poussent le public, en partie féminin, à lire Cinquante Nuances de Grey sont probablement les suivantes : vivre ses fantasmes par procuration, au fil des lignes, frémir de plaisir, mettre du piquant dans sa propre vie sexuelle, pouvoir se rêver "princesse", comme dans un conte de fées, en suivant une histoire d'amour (et non pas exclusivement sexuelle) passionnée et prenante.

Et bonne nouvelle les filles : une adaptation cinématographique est prévue, dont la sortie en France sera le 11 février 2015. Rien de tel que de rêvasser devant le beau Jamie Doman et la somptueuse Dakota Johnson pour la Saint Valentin. Qui plus est, une surprise vous y attend : la chanteuse Rita Ora interprétera le rôle de Mia, la soeur adoptive de Christian.

.paroles de Mélissa
 ___________________________________

 .L'avis d'Irina
En un mot : insaisissable
Ce n'est seulement qu'après que des amies m'aient fait l'éloge de ces livres, que j'ai décidé de sauter le pas. J'avais beaucoup d'apprioris concernant cette trilogie mais méfiez-vous des apparences. Non, il ne s'agit pas d'un livre à caractère pornographique. C'est beaucoup plus que ça. 
Dès les premières pages, on rentre dans l'histoire. On découvre les personnages d'Anastasia Steele, jeune fille fragile, et celui de Christian Grey, maniaque du contrôle mais qui cache un lourd passé

C'est justement, l'histoire de cet amour impossible entre les deux protagonistes qui m'a passionné. Que cache Grey ? Pourquoi est-il devenu un homme aussi écorché ? Pourquoi Ana est-elle aussi attachée à lui ? Ce qui m'a plu dans le premier tome c'était de ne pas savoir s'il fallait adorer ou détester Grey, aimer Anastasia dans un chapitre et puis la trouver stupide dans un autre. 

Au fil des pages, j'ai été captivé par ces 2 personnages et ce qu'ils représentaient, j'étais prise dans cet univers. Ils sont tellement insaisissables et attachants à la fois et c'est exactement ça que j'ai aimé dans la lecture de ce premier bouquin.
Je n'ai pour le moment lu, ou devrais-je dire dévorée, que le premier tome, mais les 2 autres devraient bientôt suivre dans la foulée. La fin du premier livre m'a complètement laissé dans une frustration et un suspens total.

Je ne peux que vous le recommander...l'essayer c'est l'adopter.
.paroles d'Irina


L'adaptation cinématographie 

Fraîchement sortie de la projection du film Cinquante Nuances de Grey, adaptation cinématographique du premier tome de la trilogie du même nom, il me semblait important d'attacher à cet article la critique du film. (retrouvez ici la bande-annonce officielle du film en VF)
Vous n'êtes sans doute pas passés à côté du buzz médiatique créé autour de la sortie de ce film. Un engouement surprenant, qui s’apparenterait presque à la même frénésie, même excitation qui peut se faire autour d'un concert de Beyoncé au Stade de France, ou d'un discours du Président Barack Obama à la Maison Blanche. Lorsque nous sommes entrées, mes amies et moi, dans le cinéma une heure avant la projection du film, une longue file d'attente se postait déjà devant la porte, frémissant d'impatience. Quand enfin les portes s'ouvrirent, les gens se ruèrent à l'intérieur de la salle, certains mêmes tentèrent de passer sans avoir acheté de ticket au préalable. Les agents de sécurité avait donc du boulot ce soir-là. Ces derniers, tout au long de la séance, nous surveillèrent afin de vérifier si nous ne filmions pas le film, ou encore, chose plus surprenante voire presque incongrue... pour vérifier s'il n'y avait pas de "débordements". Ce film érotique étant interdit au moins de 12 ans (du moins en France), il va sans dire qu'il est fort probable qu'il est éveillé la libido de certains lors de la projection.
Outre ce fait, la salle était pleine à craquer. Il était donc nécessaire d'anticiper et d'acheter ses places en ligne avant la séance.

Pour en venir au film en lui-même, je suis assez partagée, mon avis reste mitigé.
J'affirmerai tout d'abord que pour les personnes comme moi ayant lu le livre au préalable, de nombreuses scènes plus ou moins importantes ont été bâclées ou pas transmises du tout à l'écran. De plus, la littérature se voulant plus explicite que le cinéma (notamment avec le narrateur ou via les apartés), il est préférable de lire les livres AVANT de voir le film, notamment pour comprendre la subtilité et le sens caché de certaines séquences.
Le doublage des voix en français donne un air frivole à Anastasia qui n'est pas autant accentué dans les livres, et les traductions ne se calquent pas toujours sur le dialogue original.
Sinon, un grand bravo pour les décors et le choix des protagonistes qui collent parfaitement à ce qu'on peut s'imaginer au fil des lignes : Jamie Dornan dans le rôle du sadomasochiste torturé et au lourd passé Christian Grey, et Dakota Johnson dans le rôle d'Anastasia Steele, jeune vierge naïve et romantique. Point plus également pour les musiques se mêlant harmonieusement à tout type de scènes, qu'elles soient érotiques, romantiques ou encore tragiques.

Pour conclure, je dirai que ce film m'a laissé sur ma fin/faim.

                                                                                                                   paroles de Mélissa


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire