PAROLES DE CMM: Première expérience médiatique dans le public d'une émission télé : "La Nouvelle Edition" de Canal +

mercredi 12 novembre 2014

Première expérience médiatique dans le public d'une émission télé : "La Nouvelle Edition" de Canal +


Jeune provincial n'étant jamais monté à la capitale,  je tenais absolument, lors de mon premier séjour parisien, à inclure dans mon planning le tournage d'une émission télé. Jour férié et pont oblige, les grandes chaînes nationales étaient peu nombreuses à enregistrer. Finalement, mon ami et moi-même avons décidé d'assister à "La Nouvelle Edition", diffusée tous les midi à 12h20 sur Canal +, en direct. Détails de cette première expérience médiatique.


L'invitation reçu par mail nous donnait rendez-vous à 11h devant les studios de l'émission, à Boulogne-Billancourt. Ma ponctualité légendaire nous fit arriver à 10h tapante devant la porte. Le responsable de la sécurité nous demanda notre invitation et nos cartes d'identité, puis nous autorisa à entrer.
Après avoir rempli les autorisations de droit à l'image, nous avons eu le droit d'accéder au buffet : Pringles, Petits Lu, et autres quatre-quarts étaient de la partie. Ambiance décontractée. La responsable du vestiaire nous prend nos vestes, et c'est parti pour une demi-heure d'attente. 

Alors que le public commençait à se masser derrière nous, un homme à lunette de taille moyenne, légèrement dégarni se dirigea vers mon ami et moi, muni de son téléphone portable. Il s'adressa à moi : "C'est vous sur la photo ?" me demanda-il en me montrant un selfie sur son téléphone. C'était la photo de profil du compte twitter de mon ami. Cet homme était en fait le community manager de "La Nouvelle Edition", c'est à dire l'homme qui s'occupe de  développer l'image de l'émission sur les réseaux sociaux. Il nous a expliqué nous avoir remarqué sur Twitter et c'est ainsi qu'il nous invita à une visite privée des coulisses.

Une porte, deux portes, et hop, nous voila sur le plateau. Je vous laisse imaginer mon bonheur, moi Julien, plus habitué à côtoyer le poulailler familial que les grands studios d'enregistrement d'émission télé : me voila dans cet immense espace exclusivement dédié aux médias : un seul mot : magique.
Puis on continue, le community manager nous entraîne vers la salle de rédaction : je franchi le seuil de la porte et tel un cheveux sur la soupe, je me retrouve entre tous les chroniqueurs de l'émission qui m'adressent leurs bonjour et leurs messages de bienvenue. Autant vous dire que j'étais sur un petit nuage, tous ces professionnels des médias que j'admire tant qui gravitaient autour de moi, je ne savais pas où donner de la tête, j'en ai pris plein les yeux !
Un dernier tour dans les loges maquillages pour avoir un aperçu de l'envers du décor, et voila, retour avec le reste du public. Une chose est sûre, ce moment restera gravé dans ma mémoire.


Après ces quelques minutes hors du temps : retour à la réalité, il est l'heure de rentrer sur le plateau. Le responsable du public nous place à un endroit bien précis de façon à harmoniser les couleurs vestimentaires. Une fois installés, nous sommes pris en charge par l'adorable "chauffeuse de salle" qui nous guide pendant tout le tournage, pour applaudir et mettre de la voix au bon moment. Pendant les coupures publicité, Ariel Wizman n'hésite pas à se retourner pour discuter avec nous, toujours dans une ambiance bon enfant. Nous sommes à quelques centimètres des chroniqueurs, cette proximité m'a beaucoup surprise, le plateau semble plus grand à la télé. Nous avons vraiment la sensation d'être passé de l'autre côté de l'écran. Les deux heures d'émission sont passées très vite : les chroniques et les magnétos s’enchaînent à un rythme infernal, chaque mot, chaque geste est millimétré : toute l'équipe de production et les responsables technique semblent graviter ensemble et exécuter une valse parfaite pour générer un contenu d'une qualité excellente.



Dans cette émission : quatre chroniqueurs viennent chaque jour réagir autour de la table : Nicolas Domenach, Ophélie Meunier, Ariel Wizman, et Thomas Seraphine. J'ai eu un vrai coup de cœur pour Ariel Wizman : gentil, proche de son public, simple, et surtout très drôle, il a été avec moi d'une amabilité incroyable. Nicolas Domenach, le spécialiste de la politique dans l'émission a lui aussi été d'une rare gentillesse et a fait preuve d'une ouverture à nous exceptionnelle. Seul bémol à mes yeux : Ophélie Meunier. Peut-être que j'attendais trop d'elle (oui j'avoue depuis sa chronique dans "Le petit journal" je mettais beaucoup d'espoir en elle), mais je l'ai trouvé très distante, disant à peine bonjour en rentrant sur le plateau, ne dédaignant pas même nous décrocher un mot. Toujours très souriante, je l'ai trouvé d'une rare fausseté, passant la plupart des pauses pub sur son téléphone. A la fin de l'émission, après s'être changée, alors que nous faisions la queue pour récupérer notre veste, nous avons pu la voir passer au milieu de nous, la tête baissée, pour ne pas qu'on l'interpelle. Petite déception vite oublié, cette journée m'aura permis de me faire une idée personnelle des personnes que je côtoie au quotidien par le biais de mon écran de télé.

En bref, une première expérience médiatique pleine de bonnes surprises, rencontre avec des gens géniaux, souvenirs mémorables, et plein d'anecdotes à raconter ! 

paroles de Julien

3 commentaires:

  1. Cela reflète vraiment ce que j'ai vécu, article passionnant et très bien rédigé. Continuez comme ceci !

    RépondreSupprimer
  2. Http://www.ojim.fr/portraits/ali-baddou/
    C'est qui lui, celui qui ricane a chaque replique des invités ?

    RépondreSupprimer